Quels sont les différents types de parquets ?

Très demandé, le parquet s’adapte à toutes les formes de décoration et permet d’apporter une touche naturelle et raffinée à votre intérieur. Toutefois il existe différents types de parquets et pour faire le bon choix, il est important d’avoir des détails sur chaque type de parquets. Quels sont donc les différents types de parquets ?

Le parquet massif

C’est le parquet traditionnel et le plus utilisé dans les anciennes bâtisses. Il est très recherché et apprécié car il apporte énormément de charme à une habitation. Composé d’une seule essence de bois (chêne, châtaignier ou bambou), il est généralement de très bonne qualité.

Les avantages du parquet massif

Le parquet massif possède un très grand nombre d’avantages.

L’esthétique

Côté esthétique, le parquet massif est le plus recommandé. En effet, puisqu’il est fabriqué avec grand soin, il est très élégant et s’accorde parfaitement bien avec tous les types de décorations.

La résistance et la longévité

Ce type de parquet est également très apprécié pour sa résistance. Il résiste à de nombreux chocs et s’il est bien entretenu, il peut avoir une durée de vie avoisinant les 100 ans.

Quel est le type de parquet le plus solide ?

L’entretien

Le parquet massif s’entretient très facilement. Il est néanmoins recommandé de renouveler le traitement du bois tous les ans.

Les inconvénients du parquet massif

Malgré ses nombreux avantages, le parquet massif présente également un certain nombre d’inconvénients. Le parquet en bois massif est généralement difficile à poser. En effet, la pose prend bien souvent assez de temps et il est conseillé de faire appel à un professionnel pour réaliser les travaux.

​​​​​​​Le plus grand inconvénient du parquet massif est son prix. Il faut compter environ 50 euros/cm². C’est l’une des raisons pour lesquelles ce parquet se retrouve le plus souvent dans les maisons des familles aisées.

Après ce tour d’horizon des différents types de parquet, vous voudrez sans doute savoir comment choisir la largeur des lames de parquets.

 

Le parquet flottant ou contrecollé

Tout comme le parquet en bois massif, le parquet flottant est également très apprécié. Il possède des lames larges qui peuvent aller jusqu’à 220 millimètres. Le parquet flottant est généralement obtenu après superposition de trois différentes couches de bois. La première couche est généralement en chêne ou en bois exotique la seconde est en bouleau ou en pin et la troisième quant à elle, permet d’assurer la stabilité du parquet.

Ce type de parquet possède également des avantages et des inconvénients.

Les avantages du parquet flottant ou contrecollé

La pose

L’avantage principal de ce type de parquet est qu’il est extrêmement facile à poser. En effet, l’installation d’un parquet flottant se fait généralement en très peu de temps.

La résistance et la stabilité

​​​​​​​ Le parquet flottant est résistant, notamment face à l’humidité. De plus, en raison des nombreuses couches, il est extrêmement stable et ne craque pas sous les pieds.

L’entretien

Ce type de parquet est aussi facile à entretenir. Il suffit de le nettoyer avec un balai, un aspirateur ou une serpillière humide.

Les inconvénients du parquet flottant

Même si le parquet flottant est assez résistant, sa durée de vie est moins longue que celle du parquet en bois massif.

Le prix de ce type de parquet dépend généralement du bois utilisé. Par exemple, pour un parquet flottant en chêne le prix se situe entre 20 et 40 euros/m². Pour un parquet flottant en teck vous débourserez entre 70 et 90 euros/m². Le prix du parquet en wengé quant à lui se situe entre 120 et 120 euros/m². Ce type de parquet est donc assez onéreux.

Différences entre le parquet flottant et stratifié ?

Le parquet stratifié

Contrairement aux deux parquets précédents, le parquet stratifié n’est pas du tout en bois. Il s’agit d’un parquet imitant parfaitement bien le bois, et composé de fibres de bois et d’un papier imitant parfaitement bien le bois.

Les avantages du parquet stratifié

Étant donné qu’il s’agit d’une imitation, ce parquet existe en de nombreux coloris et motifs qui sont très beaux. Les finitions sont également bien réalisées. Elles permettent aussi de donner au parquet stratifié l’apparence complète du bois qu’il imite. En ce qui concerne son coût, il faut dire qu’il est plutôt abordable. Vous n’aurez pas besoin de débourser beaucoup d’argent pour l’avoir.

Il faut dire que ce parquet est extrêmement facile à poser. Si vous êtes un expert en bricolage, vous pourrez l’installer vous-même. Sachez également que ce parquet est conçu pour résister aux chocs, aux rayures, aux produits chimiques et aux chutes d’objets.

Le parquet stratifié est aussi très facile à entretenir. Il suffit d’utiliser un balai ou une serpillière pour le nettoyer au quotidien.

Les inconvénients du parquet stratifié

Le parquet stratifié est très souvent bruyant. Pour remédier à ce problème le mieux serait d’isoler le parquet. Il est incompatible avec les pièces humides. En effet, ce type de parquet n’est absolument pas adapté aux pièces sujettes à l’humidité. Elle l’endommage très vite.

Le parquet stratifié a une durée de vie moins longue que celle des autres types de parquet. Cela se justifie par le fait qu’il s’use un peu plus vite que les autres. C’est la raison pour laquelle il est adapté aux pièces les moins fréquentées.

Face à cette grande variété de parquet, vous devez faire un choix en fonction de vos attentes et de votre budget.